Le procédé de saponification à froid se définit comme une réaction chimique entre la lessive (c’est-à-dire un alcali) et un corps gras (huile et graisse solide) qui forme du savon naturel et de la glycérine.

La formation saponification à froid couvre-t-il la fabrication de savon fondu et coulé ? Non. Ce cours vous montre comment fabriquer du savon à partir de zéro en utilisant la méthode à froid. 

En savonnerie artisanale, on conserve la glycérine contrairement aux industriels qui sont contraints de l’enlever pour des raisons techniques. La glycérine peut boucher les machines de fabrication.

Production de savon en saponification à froid

saponification à froid

Le savon artisanal est donc riche en glycérine ce qui lui apporte une valeur ajoutée supplémentaire. En général tous les corps gras sont utilisables pour faire son savon en revanche toutes les huiles n’ont pas les mêmes caractéristiques et propriétés.

Par exemple chaque huile possède son propre indice de saponification c’est à dire que son aptitude à se transformer en savon est différente et que la quantité nécessaire de soude caustique pour le transformer en savon solide est différente.

Propriétés du savon saponification à froid

Le savon fabriqué à partir de soude est dissoluble dans l’eau c’est à dire que lorsque le savon est dissout dans l’eau, il y a une séparation des composants (hydrolyse).

Le savon saponifié à froid possède des propriétés détergentes c’est-à-dire qu’il peut enlever les impuretés adhérentes à la surface de la peau et de les mélanger à l’eau. Etant donné que les saletés n’ont pas d’affinité avec  l’eau (hydrophobe), il faut un pont entre l’eau et les impuretés. Le savon à froid joue le rôle de pont grâce à ces 2 composants il permet de détacher les impuretés grasses. Le pouvoir détergent d’un savon dépend des huiles et de graisses de la recette savon maison.

Le savon saponification à froid est un savon naturel car il se décompose facilement dès qu’il est évacué dans la nature. C’est un produit de toilette sain et respectueux de l’environnement.

Matières premières pour fabriquer son savon

Pour fabriquer son savon, les matières premières dont vous avez besoin sont des corps gras (huile et beurre végétal), de la lessive de soude (soude caustique) et de l’eau. Vous pouvez aussi ajouter des additifs comme des colorants naturels, des huiles essentielles, du parfum.

Les huiles représentent plus ou moins 2/3 des matières premières dans un savon saponifié à froid. Le choix des ingrédients dépend des propriétés que vous souhaitez retrouver dans le savon final.

Savon surgras

En saponification à froid, il est possible de surgraisser son savon, on parle de savon surgras. Il s’agit de surgraisser son savon soit par la réduction de soude ou soit par le surgraissage additionnel au moment de la trace. La technique de la réduction de soude caustique est d’utiliser moins de soude que nécessaire pour transformer toutes les huiles.

La soude est complètement transformée en savon par saponification et il reste dans le savon uniquement des huiles non saponifiés. Ce sont des huiles qui conservent la majeure partie de leurs propriétés et qui permettent d’avoir un savon doux et protecteur. Sinon vous avez la technique de l’ajout des matières grasses en fin de préparation, c’est une technique intéressante pour ajouter des huiles onéreuses ou sensibles pour profiter de leurs vertus.